Oui au collège pour tous !

Publié le 23 Mai 2015

L’école de la République est bien sûr le lieu où l’on transmet les savoirs mais c’est aussi le lieu de l’émancipation, donc de l’épanouissement de l’individu, et de la socialisation.

Toute réflexion sur l’école doit porter sur ces trois interrogations :

- Comment mieux transmettre les savoirs et quels savoirs ?

- Comment permettre à chaque enfant de s’épanouir à son rythme ?

- Comment assurer le vivre ensemble dans cette communauté malgré les différences de niveau et d’origine ?

 

La réforme des collèges, portée par la ministre Najat Vallaud-Belkacem, va dans le bon sens, car elle répond à une grande partie de ces interrogations.

- Le temps donné pour l’initiative pédagogique des établissements peut permettre à la communauté scolaire de répondre aux besoins propres de chaque établissement.

- Le renforcement du temps donné au travail en petits groupes et à l’accompagnement personnalisé, c’est le moyen de donner plus de temps pour des élèves qui en ont besoin.

- Le développement de l’interdisciplinarité sur des thématiques, une petite révolution dans notre forme d’enseignement, offre une belle opportunité pour relier les savoirs.

 

Cette réforme va donc bien dans le bon sens. Elle pourrait encore donner lieu à une réflexion plus approfondie pour mieux assurer ce vivre ensemble par une participation plus forte des collégiennes et des collégiens dans leur établissement. Soutenir les initiatives, inciter à la participation sont des pistes qu’il faut encore davantage explorer.

 

Contre cette réforme, et surtout contre la ministre qui porte cette réforme. la droite a lancé ses attaques. Elle donne un spectacle affligeant car on est loin d’une réelle réflexion sérieuse. Tous les coups semblent permis faisant du collège le terrain d’une guerre politicienne bien triste. La droite voudrait défendre un élitisme républicain, figée dans le passé, elle semble avoir oublié que notre société a beaucoup changé … le collège n’est plus réservé à une élite, le collège républicain est ouvert à tous les enfants de France.

 

La réforme c’est cette volonté d’un collège républicain qui puisse donner à chaque enfant de France le meilleur pour sa réussite et son épanouissement. Poursuivons donc, avec sérénité, pour tous les enfants de la République, à l’abri des guerres politiques, la Refondation de l’école.

 

Philippe Allard

 

 

Rédigé par Philippe Allard

Repost 0
Commenter cet article

Internetrdev 03/06/2015 06:20

Et factuellement, Ca veut dire quoi ce gargarisme ?