Ils ne sont pas responsables... Mais si, ils le sont !

Publié le 10 Février 2016

Ils ne sont pas responsables... Mais si, ils le sont !

Les opposants à la déchéance de nationalité viennent de sortir leur dernière carte …

Les opposants accusent aujourd’hui la République d’être responsable.

Les terroristes de France ne seraient donc pas responsables … ce seraient leurs conditions de vie qui pousseraient ces jeunes dans le terrorisme ! C’est donc la République le responsable !

Voilà le nouvel argument de choc !

Et puisque la République est responsable, elle ne peut pas renvoyer ses enfants ! Elle doit assumer sa responsabilité …

Pas responsable ? Mais si ... ils le sont !

Bien au contraire, avec la déchéance de nationalité, la République affirme la responsabilité individuelle de celle ou de celui qui agit en terroriste.

Depuis le siècle des lumières, la France défend cette idée de la liberté de l’homme. Etre libre c’est aussi être responsable de ses choix et de ses actes.

La responsabilité ne peut pas être reportée sur la République ou sur une religion.

Celui qui commet un acte terroriste est responsable. Pour cet acte, il perd ses droits, tous les droits que peut lui retirer la loi, jusqu’à la double nationalité pour celles et ceux qui la possèdent !

Il est essentiel de rappeler la responsabilité de chacune et de chacun. Il ne peut pas y avoir de circonstance atténuante pour un tel acte barbare : décidé, préparé, exécuté.

Le terroriste est responsable, il a commis un acte barbare. Ce n’est pas un crime comme les autres. La responsabilité est entière et donc elle réclame une sanction à la hauteur des faits : la perte de l’ensemble des droits.

Philippe Allard

Rédigé par Philippe Allard

Repost 0
Commenter cet article

ROUSSILHE Olivier 10/02/2016 19:52

Je partage votre analyse, je suis atterré par la mauvaise foi et les arguties stupides développées par nos camarades sur un sujet sur lequel il avancent sans rires l'argument les valeurs de la gauche et les principes républicains eux qui vont jusqu'à évoquer l'abstention pour le vote, quel exemplarité !