STOP à la cacophonie !

Publié le 6 Février 2016

STOP à la cacophonie !

Il est temps de changer notre mode de fonctionnement.

Comment peut-on accepter aujourd’hui cette cacophonie des représentants socialistes dans les médias ? A entendre certains, on finirait par croire que la Parti Socialiste est entré dans l’opposition !

Comment les électrices et les électeurs peuvent-ils s’y retrouver alors que des voix discordantes s’expriment partout ? On en est arrivé au stade où l’on entend aujourd’hui bien plus les voix « des opposants » que les voix de la majorité socialiste soutenant le gouvernement.

La situation est donc particulièrement grave car les françaises et les français ne pourront pas voter pour notre Parti si nous n’exprimons pas un engagement clair. Si nous voulons obtenir le soutien des électrices et des électeurs demain, il nous faut défendre une ligne politique bien définie sur laquelle ils pourront voter.

Le fonctionnement actuel des courants nuit gravement à la clarté de la ligne politique défendue par le Parti Socialiste.

Il est important qu’il y ait débat au sein de notre Parti mais ce débat doit être clos par un vote permettant à la ligne majoritaire d’exprimer la ligne adoptée.

Il faut donc revenir sur notre fonctionnement actuel car les dysfonctionnements sont trop graves pour laisser la situation en l’état.

Pour qu’une ligne puisse s’imposer, il est nécessaire de dégager les orientations adoptées par les militantes et les militants.

JE PROPOSE que le Congrès soit d’abord consacré à la ligne politique du Parti. Plutôt qu’un texte général par motion, souvent trop long et peu lu, le Congrès adoptera les orientations en définissant les thèmes (du type : économie et social, engagements sociétaux, politique internationale, éducation et culture). Plusieurs textes pourront être proposés. C’est sur ces textes d’orientations thématiques que les militantes et les militants socialistes s’exprimeront et voteront. Redonnons du sens à notre engagement !

Pour qu’une voix puisse exprimer et défendre l’orientation du parti, il est nécessaire de dégager clairement une majorité.

JE PROPOSE donc d’en finir avec la proportionnalité des motions dans les instances du Parti pour adopter un scrutin mixte : scrutin majoritaire avec une dose de proportionnelle pour représenter les minorités. Ce sera à la majorité de représenter la voix du Parti.

Ceci permettra d’en finir avec le clientélisme des motions qui ruine notre engagement collectif en constituant des groupes toujours opposés. Les motions minoritaires ne pourront plus imposer leurs candidates ou candidats. S’engager ce n’est pas faire carrière !

Philippe Allard

Secrétaire fédéral à la rénovation du Parti Socialiste

Rédigé par Philippe Allard

Repost 0
Commenter cet article

ROGGIA 13/03/2016 14:47

OK

ROGGIA 13/03/2016 14:47

OK

Raiser 07/02/2016 03:56

En effet nous devrions aborder ce nouveau débat à notre prochaine université d'été de Nantes