Monsieur le Président c’est à vous …

Publié le 29 Novembre 2016

Comment peut-on sortir de la cacophonie à gauche ? Faut-il des Primaires alors que les Verts, le PRG, Mélenchon et Macron ont fait le choix d’aller à la Présidentielle ? Les Primaires limitées en fait à des candidatures entre socialistes ont-elles un sens avec un Président de la République en exercice ?

Alors que Lienemann, Filoche, Montebourg et Hamon passent leur temps à dénigrer, dans tous les médias, votre action et celle de votre gouvernement peut-on croire qu’après avoir fait tant de mal, ils se résoudraient à se ranger derrière votre candidature ?  Et cela aurait-il un sens ?

Face à une droite extrême, réactionnaire et ultra-libérale, la gauche de gouvernement peut-elle accepter de se saborder dans des règlements de compte, des querelles de personnes, d’ambitions et laisser la France aux mains de cette droite ?

Vous représentez, Monsieur le Président, cette gauche de gouvernement à la fois progressiste, sociale, écologique, européenne, ouverte sur le monde pour porter l’idée de la France et ses valeurs de justice et de démocratie. Ce sont les valeurs de la gauche, ce sont nos valeurs.

Alors que faire ?

Monsieur le Président c’est à vous … il nous faut refonder la gauche et défendre avec force la voie d’un socialisme de gouvernement pour continuer ainsi la route tracée par Jean Jaurès, Léon Blum et François Mitterrand.

Nous avons face à la droite extrême et à l’extrême droite à défendre ces valeurs pour le progrès dans une société qui se transforme, pour garantir la solidarité et la fraternité, pour préparer l’avenir durable de la transition énergétique et de la révolution numérique, pour faire avancer l’Europe malgré les tempêtes, pour porter la voix de la paix et de la démocratie dans le monde.

Ces valeurs ne sont pas celles de la droite de François Fillon ! Ce n’est pas en reculant que l’on fera avancer la France … l’avenir est à construire !

Monsieur le Président vous avez porté ces valeurs pendant ce quinquennat, nous avons besoin de vous.

Refondons le socialisme pour ce XXIème siècle, avec un Parti socialiste reconstruit. Ne perdons pas notre temps avec ces vieux jeux d’appareil, avec ces luttes absurdes de courants, avec ces carriérismes d’un autre âge. Laissons les ambitieux tourner en rond …  il faut faire table rase … donner de l’élan, ouvrir les perspectives d’avenir … Le parti est à bout de souffle, devenu inaudible avec ses batailles internes, rasons et reconstruisons avec la jeunesse.

Philippe Allard

Rédigé par Philippe Allard

Repost 0
Commenter cet article