Hamon et la gauche folle ...

Publié le 12 Janvier 2017

Hamon c'est d'abord la voix des frondeurs du type lourdingue comme Pascal Cherki ... Ils ont mené une guerre d'usure contre la politique de François Hollande et de ses gouvernements.
On les a vu contester et lutter contre le soutien aux entreprises. Dans leur vision archaïque, ils sont restés dans l'idée qu'un gouvernement de gauche est d'abord l'ennemi de l'entreprise ... oubliant que l'entreprise ce sont des emplois. Sans réflèchir aux conséquences politiques, les apparatchiks de toujours, installés confortablement dans les fauteuils dorés du PS, ont revétu les habits de guerriers et sont montés au front pour livrer bataille avec leurs armes. Gauche, gauche, gauche hurlaient-ils dans leur assaut, en en oubliant le sens.
 
Face à ces piètres combattants, François Hollande a choisi le renoncement. Comment en effet, pour un chef d'Etat, tomber aussi bas, dans cette foire ? Il a donc préféré renoncer pour ne pas participer à ce triste jeu de massacre à gauche.
 
Mais aujourd'hui, le guerrier Hamon change d'habit et de discours pour la campagne des Primaires. Dans son jeu d'opérette de la politique, le voilà revêtant la panoplie du jeune premier, bien sur lui et sourire aux lèvres, prenant le ton enchanteur pour faire rêver. Le chef de guerre se veut maintenant poète. Il ouvre la voie d'une nouvelle utopie. Après l'ère du travail, ce serait le temps venu du bonheur ...  le paradis de l'après travail. Le travail n'est plus vu comme une source d'émancipation mais seulement d'exploitation. Chacun recevra un revenu de droit.   Les chômeurs sont les femmes et les hommes d'avenir. Soyez heureux, souriez, vous ouvrez la voie d'un nouveau monde.
 
De la guerre à l'utopie, Hamon fait surtout sourire les dirigeants de la droite et de l'extrême droite qui ont compris qu'avec cette girouette, la gauche sera absente pour longtemps du gouvernement de la France.
 
Adieu la gauche de gouvernement, voici le temps de la gauche folle ...
 
NON !
 
Philippe Allard

Rédigé par Philippe Allard

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article