L’enjeu à gauche : entre la gauche qui gouverne et la gauche qui fronde !

Publié le 7 Janvier 2017

François Mitterrand a su constituer un Parti socialiste pour gouverner. De belles avancées ont été réalisées par les gouvernements socialistes pour rendre notre société plus humaine, plus juste, plus ouverte à tous.

C’est cela la gauche. Ce ne sont pas que des mots et des combats. C’est aussi accepter la confrontation au pouvoir, c’est accepter de sortir de ses rêves pour se donner à la vie !

L’enjeu de cette Primaire de la gauche, dans ce tournant du XXIè siècle, c’est bien de redéfinir la gauche de gouvernement.

Pour certains, cette division gauche / droite n’a plus d’intérêt, il faudrait rebâtir une nouvelle composition politique, mieux intégrée dans notre époque. C’est le choix d’Emmanuel Macron.

Pourtant la question sociale reste toujours posée ! L’exploitation des salariés, les inégalités criantes, les conservatismes de la société demeurent à combattre. Le socialisme est toujours d’actualité !

Mais quel socialisme ?

Derrière les beaux sourires, les slogans et les propositions de programme des candidats Hamon et Montebourg, ce sont bien les frondeurs qui mènent campagne. Ce sont bien ces frondeurs qui par leurs attaques systématiques, leur obstruction ont nui à l’action de la gauche de gouvernement. Ils n’ont pas servi la gauche, ils ont été ses adversaires.

L’enjeu de ces Primaires de la gauche c’est un choix de socialisme : entre gouverner et fronder !

François Hollande et ses gouvernements dont celui de Manuel Valls, ont porté le socialisme de gouvernement pour répondre aux défis de notre pays.

Le défi économique de la mondialisation impose le soutien aux entreprises pour assurer l’emploi. Les aides qui ont été apportées, les réformes réalisées vont dans ce sens. L’Etat peut aider pour soutenir l’innovation.

Le programme de Manuel Valls : « Nous devons désormais assurer à nos entreprises la stabilité, notamment fiscale, dont elles ont besoin et prendre davantage le tournant de la qualité, de l’attractivité, de l’excellence. L’Etat doit être au service de l’innovation, accompagner les grandes transitions (écologique, numérique) en misant sur la recherche. »

 

Les défis sont nombreux pour la gauche de gouvernement …

La droite de Fillon veut s’attaquer à notre modèle social alors que nous devons le préserver.

Le programme de Manuel Valls : « Ce sont les plus fragiles, ceux qui subissent les contraintes et se battent au quotidien qui voient les services publics s’éloigner. Je veux que l’on ramène l’Etat dans les territoires. »

La droite de Fillon c’est la réaction alors que la gauche porte le progrès pour donner à chacun sa place dans notre société.

La droite de Fillon c’est l’absence de la culture.

Le programme de Manuel Valls : « Je veux renforcer tout ce qui rend notre Nation plus puissante, plus solide, plus solidaire. Tout ce qui donne le sentiment de participer à une aventure collective. Ceci passe par un engagement de tous les instants en faveur de la politique culturelle".

La droite de Fillon c’est l’oubli des questions environnementales si essentielles pour notre avenir.

 

Face à la droite réactionnaire et destructrice : la gauche permet d’avancer lorsqu’elle gouverne ! Non la gauche et la droite ce n’est pas pareil.

 

Il nous faut une gauche qui gouverne, pas une gauche qui fronde !

 

La gauche en 2017 a un nom : Manuel VALLS !

 

Philippe Allard

Rédigé par Philippe Allard

Repost 0
Commenter cet article

ROUSSILHE Olivier 10/01/2017 10:29

Comme toujours excellent article, excellente synthèse, pour moi l'avenir c'est E.MACRON par sa jeunesse, sa fougue et sa liberté.

BAILLERGEAU 07/01/2017 17:13

Ton soutien à Manuel me semble répondre à la logique et à la loyauté. Le second tour des primaires à gauche va arriver et je souhaite que Manuel ne subisse pas l'humiliation être vaincu par ceux qui ont massacré la présidence de Hollande. Prépare-toi au choix entre le 2° tour des primaires à gauche et le 1° tour des Présidentielles - Les droites Le Pen / Fillon peuvent être vaincues par l'alliance Macron / Valls ou Valls / Macron !