Ha mon bobo !

Publié le 25 Février 2017

Allez dire aux millions de chômeurs en France ... oubliez l'emploi, on va vous remettre un revenu universel de quelques centaines d'euros par mois, sans rien faire, et tout ira bien dans le meilleur des mondes ... Le travail n'est plus une valeur, on peut s'en passer ... On ne sait pas encore trop comment financer cette aide ... au départ ce ne sera pas trop pour vous, mais ça viendra progressivement ... Mais de qui se moque-t-on ?


Trop peu pour moi ... Le Parti socialiste est en train d'oublier la réalité, et les enjeux de ce monde, pour entrer dans le petit monde merveilleux de boboland ....
On ne parle plus, on ne traite pas des vrais problèmes ... mais l'essentiel c'est de "faire gauche" ! Voilà le seul objectif ... et l'on se délecte dans les mots, dans les postures. Il faudrait faire appel à Molière pour jouer une telle comédie ... une farce ... entre femmes savantes et précieuses ridicules. Les mots, les mots, les mots ... voilà tout, c'est le programme ... Ne parlez pas de réalité ... on repeint en rose les murs de Solferino ... c'est plus joli ! Mais arrêtons-là, car cela n'est malheureusement pas drôle ... avec l'abandon de la gauche réaliste et réformiste, pour donner une perspective concrète et répondre aux problèmes de notre société,  c'est un boulevard  que l'on offre aujourd'hui pour les idées nationalistes et xénophobes de Marine Le Pen.

C'est vrai la réalité du pouvoir ce n'est jamais facile. C'est tellement plus simple de s'en détourner ... Le pitre, fondeur, est aujourd'hui aux commandes ... Il savoure les combines d'appareil ... rien de bien grand pendant quarante neuf ans, pour finir par abattre la gauche ... beau résultat ! Parce que gouverner ce n'est pas simple, ce n'est pas d'une fronde dont nous avions besoin.
Une campagne électorale pour les présidentielles, ça se prépare sérieusement, ce n'est pas l'histoire d'une petite bande, heureuse de se retrouver dans la cour des grands, pour singer une histoire passée. Ce n'est même pas une recette de cuisine pour gagner une élection, car il faut gouverner. Préparer une campagne, c'est faire la liste des problèmes à régler et expliquer aux électrices et aux électeurs les politiques proposées pour apporter des réponses concrètes. Car c'est de cela dont nous avons besoin, surtout pas de cuisines, mais de politique !


Une grande majorité des électrices et des électeurs de gauche ne comprennent plus, ne se retrouvent pas, ils voient bien la supercherie, ils ne se prononcent pas et restent à l'écart de cette triste farce. 
Pourtant notre société a besoin de politique pour trouver des réponses réalistes à ses problèmes ... alors :
"pendant que vous irez courir l’aventure, il faut que quelqu’un reste garder la vieille maison" Léon Blum, Congrès de Tours, 1920.

Non boboland ce n'est pas le socialisme ! 


Philippe Allard

Rédigé par Philippe Allard

Repost 0
Commenter cet article

LEBOUC 25/02/2017 15:10

Étonnant cette photo "tête en bas" !!! , sans faire de psychanalyse ....