Ségolène merci !

Publié le 5 Mai 2017

A quelques jours de la fin du travail d’un gouvernement, d’une passation de pouvoir, je tenais à redire tout mon soutien, toute mon admiration à cette femme de conviction et de combat qu’est Ségolène Royal.

Lors de son meeting à la Villette du 1er mai, Emmanuel Macron a tenu à reconnaître le travail essentiel pour le pays, réalisé par la Ministre de l’environnement de l’énergie et de la mer, en charge des relations internationales sur le climat. Cette reconnaissance a été fortement saluée par les applaudissements de la salle.

Ségolène Royal, durant ces trois dernières années, aura mené un combat de chaque jour, de chaque heure, pour faire avancer la prise de conscience et les mesures concrètes pour notre planète, pour notre humanité.

C’est un combat global, où il faut être sur tous les terrains, aux côtés de tous les acteurs, avec les experts et les scientifiques, pour faire avancer la transition énergétique, pour la biodiversité, pour la protection des mers et des océans, pour la qualité de l’air, de l’eau et des sols. Beaucoup de ces sujets étaient considérés comme des sujets secondaires, elle en a fait par son implication des sujets essentiels, à la hauteur des réels enjeux.  

Ce combat réclame un engagement total de chaque instant, qu’il faut mener à toutes les échelles des territoires : depuis les plus petits villages de France, en passant par les discussions, les arbitrages et les décisions nationales, mais aussi au niveau international avec notamment la bataille pour la ratification de l’Accord de Paris sur le climat.

C’est un combat de persuasion, ce n’est pas toujours facile, il faut se retrousser les manches, chaque jour se remettre à l’ouvrage, faire face aux lobbies, et savoir convaincre en parlant aux dirigeants mais aussi à toute la population. C’est le cœur de l’engagement politique de Ségolène Royal. On  ne fait pas avancer les grands dossiers sans y associer l’ensemble de la population, dans une démocratie plus participative.

Avec Ségolène Royal, ce ministère est devenu un Grand ministère français, reconnu dans le monde pour faire avancer la cause environnementale, en comprendre les enjeux pour l’économie, pour le développement, pour les peuples.  

Ce combat qu’elle mène avec autant d’attachement et d’engagement, c’est d’abord celui pour l’humanité. Il y a chez cette femme d’Etat, une réelle conscience du travail à accomplir au service des autres. Elle a su très tôt cerner tous les enjeux de la question environnementale, elle en a saisi toute l’importance. Pour celles et ceux qui la connaissent un peu mieux, au-delà de la femme publique, c’est le combat d’une femme, d’une vie, avec toute cette humanité qu’elle porte au profond d’elle-même.    

Merci Madame la Ministre ! Oui « quelque chose s’est levé qui ne s’arrêtera pas » !

Philippe Allard

Rédigé par Philippe Allard

Repost 0
Commenter cet article