Construire une gauche crédible …

Publié le 22 Juin 2017

Si le Parti Socialiste compte s’en sortir en choisissant la facilité par une simple opposition systématique, caricaturale et politicienne, il ne servira à rien.

Ce qu’on attend maintenant, c’est un réel travail de fond. Le P.S doit réfléchir sérieusement notamment sur une politique économique crédible à proposer au pays. C’est ce qui nous a le plus manqué.

Lors du quinquennat de François Hollande, l’affrontement au sein du P.S sur la place publique a été mortifère et nous a conduit à la déroute. Il faut maintenant être sérieux, réfléchir, travailler, s’écouter pour proposer. Pas de démagogie, pas de posture mais il nous faut un projet crédible.

Nous ne pourrons pas retrouver une crédibilité si nous pensons :

. Que l'on peut gagner les prochaines élections en se proclamant "de gauche contre la droite" sans avoir de projet à proposer.

. Que l’on peut convaincre sur un programme proposant d’accroître toujours un peu plus la dette du pays.

. Que l’on peut défendre l’idée que le seul protectionnisme nous sortira d’affaire dans la mondialisation.  

L’effondrement lors de la campagne présidentielle du candidat socialiste, alors qu’il bénéficiait suite aux Primaires d’une remontée dans les sondages, s’explique avant tout, lors de sa campagne, par l’absence de crédibilité du candidat pour la fonction présidentielle et par son programme parfois innovant mais jugé peu sérieux car non financé.

Le socialisme de gouvernement peut renaître. Je ne crois pas du tout à sa mort. Mais pour cela, il faut oublier les batailles de postes, les conflits entre courants, les guerres idéologiques estudiantines, les postures politiciennes, pour se mettre au travail !

J’appelle tous nos élus à prendre conscience que nous pouvons être utiles au pays, mais cela n’est pas possible en prenant le chemin de la facilité : d’une opposition sans lendemain. Nous avons besoin de porter un projet crédible d’un socialisme de gouvernement.

Philippe Allard

Rédigé par Philippe Allard

Repost 0
Commenter cet article