Ségolène Royal toujours n°1 !

Publié le 13 Juin 2017

Ségolène Royal était l’invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV à 8h30 ce matin.

 

A entendre cette femme politique, il n’y a pas photo : elle est toujours n°1. Elle incarne un engagement à gauche : dans ses valeurs, dans son sens de l’époque et dans sa conception de faire de la politique.

 

1- Ségolène Royal a rappelé dans son intervention ce matin l’origine du socialisme dans les luttes ouvrières du XIXè.s. C’est de cette histoire que sont nées les valeurs de cette pensée politique toujours forte avec son humaniste, sa recherche de justice. C’est cela l’importance du socialisme, qui fait qu’il ne peut pas disparaître, qu’il n’est pas attaché à une période ou au fonctionnement d’un parti politique, car ce sont avant tout des valeurs. C’est cela qui donne du sens à l’engagement et aux prises de décisions politiques. Il faut prendre de la hauteur pour comprendre ce qui nous pousse aujourd’hui encore, dans un moment différent, à se déclarer « socialiste » pour continuer à porter ces valeurs de justice dans la société, en les adaptant à une nouvelle époque.

 

2- Ségolène Royal ne fait pas partie des conservateurs de parti pour qui rien ne doit bouger, de ces orthodoxes d’une pensée figée qui ne pourrait pas s’adapter à son époque. C’est ce qui avait fait la dynamique de sa campagne de 2007, cette capacité à vouloir saisir son temps pour porter, avec les valeurs socialistes, un projet qui réponde aux besoins du présent. C’est d’ailleurs tout le sens de son engagement dans la transition énergétique, la défense de l’environnement et la biodiversité, pour notre planète, ce bien commun à préserver pour les prochaines générations. C’est sans doute la grande erreur des dirigeants du Parti Socialiste, enfermés dans leur conformisme, de ne pas avoir compris ce qu’elle pouvait apporter pour le socialisme maintenant.

 

3- Ségolène Royal n’est pas une femme de parti mais d’engagement pour agir avec ses valeurs socialistes. Elle dénote ainsi des cadres classiques des partis qui pensent d’abord l’engagement dans la vie d’un parti. Ouvrons les portes et les fenêtres, regardons ce qui se passe dehors et sachons répondre aux besoins réels. Sa conception de faire de la politique, n’est pas dans les combinaisons d’appareils entraînant des conflits, des luttes de pouvoir, comme on a malheureusement dû le subir durant le dernier quinquennat, entre des clans adverses. La politique doit se renouveler, casser les classiques alliances, s’ouvrir à la société civile, donner plus de place aux citoyens dans une démocratie plus participative. Elle a été en Marche bien avant l’heure et elle a fixé le cap.

 

Quelle sera sa place dans les semaines à venir ?

 

Le Parti Socialiste a voulu un temps la mettre de côté car elle portait trop de nouveauté d’un coup … On connaît la suite et la situation aujourd’hui de ce parti faute de n’avoir pas su se renouveler, d’être demeuré dans des batailles internes interminables et sans avenir.

 

Que l’on ne fasse pas la même erreur aujourd’hui. Ségolène Royal c’est une éclaireuse dont nous avons besoin pour avancer.

 

Philippe Allard

 

Lien pour voir ou revoir l'émission :

 

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/segolene-royal-face-a-jean-jacques-bourdin-en-direct-954243.html

Rédigé par Philippe Allard

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article