La maison neuve de la gauche socialiste

Publié le 29 Octobre 2017

La gauche socialiste ce sont d’abord des valeurs humaniste et de justice portées, depuis Jean Jaurès, pour gouverner le pays.

Depuis toujours la gauche s’est divisée entre une gauche radicale pour contester et rêver, contre une gauche de gouvernement pour prendre ses responsabilités dans un monde imparfait et réussir pas à pas à le transformer.

Que de combats ont été menés, depuis l’affaire Dreyfus, par cette gauche socialiste en faveur des droits de l’Homme ! Que de combats pour imposer des congés payés, la réduction du temps de travail, les droits sociaux, l’école, les loisirs, la culture, pour l’abolition de la peine de mort, pour permettre l’égalité homme/femme, pour les droits des couples homosexuels, pour la préservation de la planète.

La gauche socialiste a du sens. A chaque fois qu’elle fut au pouvoir, la société a progressé. On peut lui reprocher de ne pas avoir réussi à tout transformer, mais jamais elle n’est restée sans rien faire. Son bilan est certes incomplet mais son action a permis de nombreux progrès.

Mais voilà, le parti socialiste, l’organe politique de cette belle idée du socialisme est aujourd’hui à bout de souffle. Embourbé dans des querelles idéologiques infernales, dans des batailles de pouvoir individuel, après des débâcles, dans une vague d’exclusion incompréhensible, le P.S n’est plus en capacité de représenter la gauche socialiste. Certains parlent de le rénover mais au-delà de la proclamation les vieilles habitudes renaissent et chacun se voudrait bien calife …

Il faut donc créer quelque chose de neuf, avec les nouveaux outils de communication de notre société, une réelle ouverture sur la société, pas un parti mais un mouvement citoyen où l’on peut séjourner pour apporter sa pierre à l’édifice, où l’on peut venir et repartir, où l’on peut participer, écouter et proposer. Il nous faut une maison neuve de la gauche socialiste.

C’est de la base, de ces milliers de petites mains que l’on peut espérer cette construction.

Alors retroussons-nous les manches et soyons les architectes, les bâtisseurs, les charpentiers, les maçons, les menuisiers, toutes ces petites mains combien nécessaires pour bâtir ensemble la maison neuve de la gauche socialiste.

Philippe Allard

Pour constituer le groupe des fondateurs faites-vous connaître : lamaisonneuvesocialiste@gmail.com

Rédigé par Philippe Allard

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean-Claude BRIZION 31/10/2017 22:38

J'apprécie comme toujours tes textes mais particulièrement celui que tu viens de nous adresser. Cette maison neuve de la gauche Socialiste est à la fois l’expression d'une volonté de reconstruire un socialisme nouveau mais faut-il aussi que parmi les locataires de la nouvelle bâtisse des jeunes pousses acceptent de venir grossir nos rangs et apporter leur contribution à ce mouvement.

Jean-Claude Coin 30/10/2017 14:52

L'Émancipation est l'éveil d'une de prise conscience qui fait évoluer (ou régénérer) la pensée qui, elle même, fait évoluer nos habitudes, comportement. L'émancipation libère du conditionnement, être libre, penser par soi même. Se libérer du conditionnement est "sortir" du schéma qui nous enferme. Le socialisme est enfermé dans un schéma et n'a plus le même langage que la société qui, culturellement, ne cesse d'évoluer, a un autre regard sur l'avenir, en recherche de développement personnel. La "porte" est ouverte, la franchir ne suffira pas, il faut dire ce que l'on vient faire. C'est ce qui attend les socialistes, avoir une utopie qui ne se réalisera pas, (l'utopie ne se matérialise pas, elle est évolution) mais qui guide, donne du sens à l'orientation. Fixer des objectifs, transformer ce qui présuppose pédagogie et temps, la population doit aussi s'émanciper pour adhérer à la transformation en tant qu'actrice.