Publié le 16 Mars 2016

La gauche renaît !

A première vue, la situation semble bien compliquée pour la gauche … Election après élection la gauche ressort laminée, toujours plus divisée. Réforme après réforme du gouvernement, la gauche se déchire sur la scène médiatique … à chacun d’accuser l’autre de trahir la gauche ! Comment voter pour une gauche aussi éclatée ?

Pourtant, il se passe bien quelque chose … La gauche se réveille …

Il faut dire qu’à chaque nouvelle présidence les désillusions des politiques économiques ont été rapides et fortes.

Elu sur un programme très interventionniste, le programme commun de la gauche réactualisé, François Mitterrand doit accepter le tournant de 1983. Laurent Fabius, encore ministre de l’Economie et des Finances, lance les privatisations …

Elu à nouveau sur le rassemblement des gauches en 2012, et l’expression du Bourget « mon ennemi c’est la finance », François Hollande, compte tenu de la situation des entreprises françaises dans la compétition internationale, doit donner rapidement des aides pour assurer le redémarrage de l’économie.

En somme, la politique économique de la gauche, restée sur le logiciel des trente glorieuses, si ce n’est du XIXè.s, ne semble plus cadrer avec la réalité économique d’un monde ouvert. C’est fini le temps de la domination d’un petit nombre de pays. Des puissances émergentes apparaissent et réclament leur part du gâteau. L’économie française doit s’insérer dans ce nouveau monde.

Alors la gauche va-t-elle disparaître faute d’accepter les évolutions du monde ?

Certes des voix s’élèvent encore pour maintenir l’ancien logiciel. Mais ce qui est le plus intéressant : c’est l’apparition d’une nouvelle génération de gauche, pleinement de gauche, décomplexée, ouverte au monde et consciente de la nécessaire mutation.

Lors de l’élection de 2007, déjà …, la candidate Ségolène Royal ouvrait les portes et les fenêtres idéologiques faisant trembler Solferino … Mais elle était encore bien seule. Le mouvement a pris depuis de l’ampleur, autour de François Hollande gravite un « Brain Trust », une nouvelle génération s’affirme au gouvernement et rebâtit la maison de la gauche.

Ce bouillonnement à gauche ouvre de nouvelles voies et lève un espoir. Que d’autre d’ailleurs ? Quelle autre alternative ?

On nous montre les succès de la droite conservatrice et on voudrait nous présenter Alain Juppé comme la nouveauté … comment ne pas en rire ?

On nous montre les succès de l’extrême droite française en lutte contre le nouveau monde … comment ne pas s’attrister ?

C’est à gauche en fait que ça bouillonne … les idées pour gouverner la France demain, au-delà des luttes partisanes et des positionnements d’hier, c’est la gauche qui est en train de les inventer.

On est bien en train de préparer un nouveau monde. Il est heureux que la gauche soit là et bien là, avec son sens de l’humain chevillé au corps, pour préparer l’avenir.

Philippe Allard

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe Allard

Repost 0

Publié le 12 Mars 2016

Je soutiens !

Pas à pas, François Hollande a construit sa politique pour répondre aux problèmes du pays ... un chômage de masse, une désindustrialisation massive, une perte de repères ...


On est loin de la présidence tapageuse, de l'agitation immobile de son prédécesseur ... je cause, je cause, je m'agite dans tous les sens ... et puis rien d'autre. Les déficits se creusent et le chômage continue de s'accroître. Cinq ans de Sarkozisme ont laissé un bilan catastrophique, beaucoup de bruit pour rien.


François Hollande c'est en somme tout le contraire ... pas d'agitation, mais du calme et de la détermination. L'homme avance à son rythme. Réforme après réforme, le Président, dans le retour d'une force tranquille, édifie une politique pour répondre aux problèmes et peu importe s'il faut parfois abattre les barrières idéologiques. Il faut aider les entreprises, ça sera fait ... on avance ...


Impassible, devant des cotes de popularité, l'homme ne cherche pas un miroir pour se contempler. C'est dans sa volonté de répondre efficacement aux problèmes qu'il trouve sa force, pas dans son image ...
Contrairement à ce que l'on peut lire ici ou là ... on est très loin de l'homme indécis et sans ligne de conduite ... Bien au contraire, depuis son arrivée au pouvoir le Président trace sa route dans la direction qu'il s'est fixé et rien ne peut le faire fléchir.


L'homme observe, rencontre, consulte, et avance ... Il n'aime pas les conflits certes, mais il sait où il va, alors il tente d'apaiser, de convaincre, mais il n'ira pas plus loin, car il faut avancer.
L'homme peut parfois déconcerter ... "il ne recherche pas à être aimé" me disait une militante socialiste ... ça tranche sans doute avec la politique spectacle qu'on nous vend trop souvent ...


Pas de politique spectacle, mais une volonté politique ... au combien, c'est ce que je préfère ! C'est ce que j'attendais de lui.
Le pays n'a vraiment pas besoin de mirages, mais d'une action volontaire pour redémarrer.

Si François Hollande souhaite faire un second mandat, il peut compter sur mon soutien, le soutien d'un citoyen.
Dans un monde en pleine transformation, la France a besoin d'intelligence pas de faux-semblants ...


Philippe Allard

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe Allard

Repost 0