Députés européens, aux armes citoyens !

Publié le 10 Février 2013

parlement-europeen.jpgC’est aux députés européens que revient maintenant de décider du budget de l’Union européenne.

Les chefs de l’Etat et de gouvernement se sont réunis et se sont mis d’accord pour baisser le budget de l’Europe sur la période 2014 à 2020 selon la volonté des libéraux, avec une enveloppe limitée à 960 milliards sur cette période, contre 975 milliards sur la période 2007-2013.  

La vieille pensée libérale semble triompher de ce compromis. Il faudrait moins d’action collective pour laisser plus de place au marché.

 

Mais nous n’avons pas dit notre dernier mot !

 

Car les politiques publiques ont un double avantage. Elles peuvent permettre d’abord d’assurer un développement plus harmonieux sur tout le territoire, réduisant les écarts et favorisant l’unité des européens. Elles peuvent ensuite porter de grandes ambitions collectives.

C’est sans doute ce qui manque aujourd’hui à la plupart de ces dirigeants européens : une ambition pour l’Europe.

 

Le Président de la République, François Hollande, dans son intervention à Strasbourg devant le Parlement européen, s’est prononcé pour « une réorientation de l’Europe ».

Contre l’absence de vision, il a su fixer un autre cap beaucoup plus ambitieux.  Il s’est ainsi posé en nouveau leader de la construction européenne.

 

L’Union européenne est aujourd’hui l’espace le plus riche du monde. L’UE crée le plus de richesse en PIB, bien devant les Etats-Unis ou la Chine. Alors qu’on ne nous parle pas de budget au rabais !

Pour ceux qui n’ont pas de vision, on comprend qu’ils ne voient pas l’intérêt d’investir dans ce projet commun. Mais pour les Européens, il en est tout autre.

 

L’Europe est un espace de solidarité pour construire une société de progrès.

L’Europe c’est une volonté commune de partager ensemble de grands projets communs. Après la guerre, il fallait relancer la production du charbon et de l’acier ce fut la CECA et puis la production agricole avec la PAC.

Aujourd’hui, il n’y aurait plus rien à construire ensemble ?

C’est surtout le problème de ces petits dirigeants qui n’ont pas de vision. Que nous proposent-ils ? Rien ! Si ce n’est réduire ce qui est fait par des coupes budgétaires !

Réduisons, dépeçons et demain nous n’aurons que nos yeux pour pleurer face aux puissances émergentes, car nous n’aurons pas été capables de lancer les nouveaux chantiers d’avenir.

 

Oui ! Il faut « réorienter l’Europe » et lui redonner du sens et une ambition commune. Il faut ouvrir de nouveaux grands chantiers communs pour unir nos savoirs et unir nos peuples. Sortons de ces petits calculs de chiffonniers … Angela Merkel et David Camerone ne préparent pas l’avenir, ils soldent les comptes !

Aux armes citoyens, nous avons besoin d’une Europe unie face aux forces de l’argent qui voudraient dominer le monde !

Aux armes citoyens, que nos députés européens fassent preuve de courage et de résistance pour ouvrir un autre horizon au peuple européen !

Ce bugdet européen ne doit pas passer ! Il ne passera pas si nos députés disent NON !

 

Philippe Allard

Secrétaire national adjoint à la citoyenneté européenne.  

Rédigé par Philippe Allard

Repost 0
Commenter cet article

raiser 13/02/2013 00:33

Oui, nous devons fonder notre espoir sur une EUROPE de la concertation, de l'action pour les peuples.

Nous constatons chaque jour les graves dérives du libéralisme sur: les trafiques alimentaires ( de la viande de cheval, des jeux en ligne, des budjets de la formation des jeunes, des transactions
financières en tous genres.. )