Hollande agir contre la crise !

Publié le 1 Avril 2013

francois-hollande.jpgFace à la crise quelles solutions ?

 

Dans un climat de sinistrose, le Président de la République est intervenu sur France 2 jeudi soir pour expliquer les orientations de sa politique. Sans recherche d’effets d’annonce, il a défini les principaux axes de son action. On voit nettement se dégager ses quatre forces de frappe  pour sortir de la crise,:

 

1 - Président socialiste, François Hollande se donne d’abord comme priorité de soutenir l’emploi des jeunes. Pour cela, il a mis en place les emplois d’avenir. L’Etat entend aider l’insertion des jeunes en difficulté et notamment les jeunes sans qualification, avec des emplois soutenus, financés à 75% par l’Etat, dans des secteurs variés pour mettre ces jeunes en activité et utiliser leurs compétences. François Hollande soutient également un second dispositif : le contrat de génération, pour faciliter l’entrée des jeunes dans les entreprises en tirant profit de l’expérience des seniors.

 

2 - Président socialiste,  François Hollande veut soutenir les entreprises qui créent et qui innovent face à la compétition internationale grandissante. Pour cela, l’équipe gouvernementale a mis en place plusieurs outils importants comme la banque publique d’investissement qui permettra à l’Etat de soutenir l’innovation, un outil essentiel de volontarisme politique. L’Etat veut agir et lance le pacte de compétitivité comportant notamment des aides financières et des simplifications administratives pour les entreprises en leur donnant également plus de souplesse.

 

3 – Président socialiste, François Hollande entend s’attaquer sérieusement aux déficits publics qui accroissent la dette. Nicolas Sarkozy malgré les discours séduisants a lourdement aggravé la dette durant son quinquennat. Il ne s’agit donc plus maintenant de rester dans les discours incantatoires mais d’agir sérieusement. « Ça va être fait » déclare le Président de la République, « je ne suis pas dans le constat, je suis dans l’action » précise-t-il. Des efforts seront demandés aux plus fortunés et le gouvernement va stopper pour la première fois la hausse des dépenses de l’Etat. Ainsi en 2014, l’Etat dépensera moins qu’en 2013, un milliard et demi de moins.  

 

4 – Président socialiste, François Hollande a une ambition pour l’Europe. Dans la mondialisation, l’Europe peut être en effet une force de frappe essentielle pour les Européens. Comme hier, elle a favorisé la reconstruction après-guerre, la croissance agricole et le développement régional, elle peut assurer le redémarrage de l’Europe. Mais pour cela, il faut sortir d’un euroscepticisme, des égoïsmes nationaux et s’attaquer à la vision libérale portée notamment par le couple Merkel/Cameron. François Hollande entend défendre une réorientation de l’Europe. Un combat politique qui doit rassembler largement à gauche et au-delà.

 

On est loin, on est très loin des commentaires acides parlant d’inaction ! Le Président de la République a pu expliquer les axes de sa politique face à la crise. Il a voulu sortir des discours de facilité, préparés par des équipes de communication, où les slogans cachent en réalité l’inaction politique. C’est un Président au travail, mettant en place les outils du redressement, que nous avons au sommet de l’Etat depuis le 15 mai 2012, il y a seulement dix mois. C’est aussi ça le changement maintenant !  

 

Philippe Allard

Rédigé par Philippe Allard

Repost 0
Commenter cet article