Hollande pour notre Europe !

Publié le 6 Février 2013

8447668554_6751caa193_z.jpgOn l’attendait depuis François Mitterrand ! On attendait un nouvel architecte, un nouveau bâtisseur, pour poursuivre  l’édification  de notre Europe.

 

Que de temps perdu … autant oublier les cinq ans du sarkozysme, incapable de se projeter dans l’avenir… seulement le court terme, la résolution des crises,… un horizon bouché, pas plus loin qu’un lendemain … pas de vision.

 

Pourtant, on sait l’importance de cette Europe dans une mondialisation non contrôlée ou tout est possible, où l’on peut mettre les hommes en compétition, où la richesse fructifie dans des paradis fiscaux, où l’on détruit les richesses naturelles, un monde sans solidarité qui voudrait l'argent roi. 

 

On ne l’attendait pas n’importe où. On l’attendait là, face aux représentants du peuple en ce Parlement de Strasbourg pour nous remettre à l’ouvrage.

On attendait ce volontarisme d’ « un chef d’Etat qui a placé la réorientation de l’Europe au cœur de son action ».

 

Il faut reprendre le chantier, cette œuvre en vaut la sueur de ses dirigeants, pour construire un espace de paix et de progrès. C’est tout le fruit de l’humanisme de notre vieille Europe. Car nous avons cela en commun, une culture, des liens, des hommes capables de dépasser nos frontières pour porter une volonté commune de justice et de progrès.

L’Europe ce n’est pas qu’un marché ! L’Europe c’est bien plus que cela. L’Europe c’est une ambition commune pour construire un espace de solidarité entre les peuples. Nous avons tant besoin de solidarités. L’Europe c’est une volonté commune pour lancer de grands chantiers d’avenir en mutualisant nos compétences, nos énergies. L’Europe c’est la réconciliation, la paix. «  Et donc l’Europe doit prendre sa part du combat pour la démocratie, pour la dignité humaine ».

Et tout cela a besoin de moyens, d’un budget à la hauteur de cet espace commun et de son peuple.

 

Construisons cette « Europe par la preuve » comme l’appelait de ses vœux la socialiste Ségolène Royal. Poursuivons le chantier pour toujours plus de solidarité entre les peuples, pour ouvrir de nouvelles perspectives, pour aider la paix et la démocratie dans le monde.


On l’attendait et enfin ces mots sont venus et nous redonnent espoir, ces mots fort de conviction et de volonté, ces mots d’un Président.


Merci François Hollande !


Philippe Allard  

 

Pour prendre connaissance de l'intervention de François Hollande au Parlement de Srasbourg :

http://www.elysee.fr/declarations/article/intervention-du-president-de-la-republique-devant-le-parlement-europeen/

Rédigé par Philippe Allard

Repost 0
Commenter cet article

Romain NOUAR 09/02/2013 00:21

Cher Philippe

Tu serais bien inspiré de lire:

-François Denord : l'Europe sociale n'aura pas lieu

-Raoul Marc Jennar : l'AGCS quand les états abdiquent face aux multinationales

Tu verras la portée des discours flamboyants sur le réel

Amitiés

Romain

Rose Hatiez 08/02/2013 22:40

Bonjour,
C'est ce qu'on appelle la solidarité des peuples quels qu'ils soient. Il ne faut jamais oublier que l'union fait la force et beaucoup ont la mémoire courte car sans cette union que serions nous
aujourd'hui ? Allemands peut-être ?
J'aimerais que les étrangers qui vivent depuis longtemps en France et dont les enfants font leur vie parmi nous aient le droit de voter pour élire leur Maire et j'aimerais, comme il avait été
envisagé par la droite, que les locataires puissent acquérir leur logement HLM ce qui réduirait les dégradations, l'instinct de propriété étant très valorisant pour une famille d'ouvriers et ils
seraient fiers d'entretenir et défendre leur patrimoine Moi j'aimerais et vous ?

leveque 08/02/2013 15:44

nous avons des dettes et nous allons aider la Tunisie alors ça je ne l'accepte pas aidons les français d'abord

PENA 08/02/2013 12:09

certes la construction européenne est essentielle dans le projet socialiste, la culture aussi d'illeurs qui est la pierre angulaire de l'édifice, en ce qui concerne le Mali , la situation ne peut
faire oublier les questions non résolus
en 1er lieu la frilosoité des européens devant l'intervention, une fois de plus nous sommes en 1ere ligne au combat, certes on nous encourage , mais de loin
de plus nous voyons bien la conséquence des baisse de budget pour la défense, manque d'avions ravitailleurs, aucun gros porteur sauf ceux pr^tés par le Canada , ces galaxies qui nous manquent, nous
en sommes réduits à louer
de Antonov russes à des compagnies privés, nos blindés sagauie commencent à être obsolete, et l'équipement de nos fantassins insuffisants, passé l'épisode du foulard à tête de mort, posons nous la
question de l'achat par nos soldats de matériel payé à titre individuel chez Doursous
15eme Paris, lunettes et autres équipements contre le sable du désert, je ne parle ni des drones, ni des awacs
US, une politique jute en Afrique mais vace les moyens indispensables, nos troupes en ont besoin, l'anti militarisme de base n'a plus sa place chez nous...

Claude lombard 08/02/2013 11:26

Le discours n'est qu'intention et volonté "affichée" au delà des mots ce sont les actes qui comptent et je ne vois pas dans ce discours de projet concret pour atteindre l'objectif. Il ni aura pas
de véritable politique Européenne sans changement des institutions (actuellement l'Allemagne forte, a vérifier (c'est contesté) impose sa stratégie. L'Europe a un petit air de dictature fédérale.