L'Europe, l'Europe mais l'Europe sociale et démocratique !

Publié le 1 Mai 2013

drapeau-europeenLe bureau national du Parti Socialiste s’est réuni mardi 30 avril pour préparer la Convention nationale Europe.

Un texte a été adopté fixant l’orientation politique des socialistes. Il n’y aura pas de texte alternatif. Les militantes et les militants pourront toutefois se prononcer sur les amendements  déposés par plusieurs motions dans le cadre de la vie démocratique du Parti.

 

Plusieurs camarades auraient souhaité pouvoir déposer un texte alternatif mais la volonté de rassemblement l’a emporté et le texte déposé va dans le bon sens. C’est l’orientation politique qu’il donne qui est essentielle.

Car ce qui est important maintenant, c’est le combat que nous allons mener pour la réorientation de l’Europe contre la politique défendue par les libéraux et les conservateurs en Europe.

 

La politique menée aujourd’hui par la droite européenne nous conduit droit dans le mur.

 

D’une part, la seule politique d’austérité conduit à aggraver la crise. Certes, il ne s’agit pas de dépenser toujours plus et d’accroître toujours plus la dette des Etats. Mais il faut dissocier comme le rappelle le texte des socialistes les dépenses courantes et les investissements d’avenir. Avec un taux de chômage de 12% en Europe « les droites européennes ont abîmé l’Europe et précarisé les Européens ».

 

D’autre part, l’Europe est une construction bâtie sur la solidarité des peuples. Sans cette solidarité portée par les responsables politiques, il n’y a plus d’Europe. Les droites ont ouvert grand la porte aux populismes. Ils n’ont pas compris le sens de l’Europe et la nécessité de porter ce projet commun pour assurer à tous les européens le progrès partagé. A quoi sert l’Europe si elle renforce les écarts entre les peuples ? La réorientation de l’Europe s’impose. 

 

La politique portée par les socialistes pour la réorientation de l’Europe est un combat à mener avec détermination pour les peuples européens.

 

Pour assurer le redressement de l’Europe dans la compétition internationale, nous avons besoin d’un plan de relance basé sur les investissements d’avenir, pour « faire notamment de l’Europe le continent de la transition écologique et de la conversion énergétique ».

 « Nous voulons une politique économique offensive, concertée entre les Etats-membres et avec les acteurs économiques ». L’Europe est dans une bataille économique mondiale et nous devons la mener ensemble si nous voulons peser

 

Pour redonner de la solidarité en Europe, comme hier les aides régionales ont permis de mieux équilibrer les territoires, nous devons aujourd’hui nous donner les moyens de racheter les dettes souveraines et de financer les grands projets d’avenir.

Nous avons besoin d’une Europe sociale qui évite la mise en concurrence des salariés dans l’espace européen. « Nous faisons nôtre l’ambition d’un traité social européen… pour garantir à tous les salariés dans l’Union européenne les droits fondamentaux que sont les droits du travail, le niveau de protection sociale, le droit syndical et l’instauration du principe de la clause la plus favorable ».

 

Pour parler fort dans le monde, car l’Europe c’est un modèle qu’il faut porter. Dans la mondialisation, face à un capitalisme sauvage qui voudrait s’imposer, la gauche européenne a ce combat à mener pour porter  ce modèle d’une Europe démocratique et de progrès.

C’est un combat hérité de toutes les luttes des salariés qui ont réussi à arracher à l’égoïsme du Capital les droits pour vivre dignement. Le combat n’est pas achevé. Le Capital utilise tous les moyens pour imposer sa voix, mettre en concurrence les peuples, détruire les Etats-providence, précariser le travail, en rabattre sur les droits sociaux. A quoi sert la gauche si elle ne mène pas ce combat-là ?  

 

 

Ce combat pour la réorientation de l’Europe porté par François Hollande est le combat de tous les socialistes et de toutes les femmes et les hommes de progrès.

C’est un combat essentiel, il faut maintenant créer les conditions du rassemblement de tous les progressistes européens pour le mener avec détermination car la bataille sera rude contre la droite et les populismes.

 

Philippe Allard

 

Pour lire le texte de la Convention Europe :

http://fr.scribd.com/doc/138652512/Convention-Europe-du-Parti-socialiste-le-texte-presente-au-bureau-national

 

 

Rédigé par Philippe Allard

Repost 0
Commenter cet article