L'Europe, un pas décisif !

Publié le 2 Mars 2014

20140301_140112.jpgLes socialistes et sociaux-démocrates européens viennent de franchir une nouvelle frontière en adoptant leur manifeste et désignant leur candidat à la Présidence de la commission européenne.

Fini les ententes au sommet, les petits arrangements, fini les négociations secrètes, les compromis dans les salons feutrés. C'est la démocratie qui s'impose enfin en Europe !


La droite qui gouverne l'Europe, par une politique absurde, ouvrant les portes larges au capitalisme financier, a fait le lit des mouvements populistes. Cette droite qui dirige aujourd'hui l'Europe sans l'accord direct des peuples, a bien compris le changement voulu par les socialistes et se sent menacée. Elle voudrait encore résister et imposer une désignation secrète. 

Mais, le Parti socialiste européen (PSE), en désignant Martin Schulz candidat pour présider le gouvernement de l'Europe, force la désignation par le peuple. Le chef du gouvernement de l'Europe sera désigné par le vote au Parlement européen. C'est un changement considérable qui vient briser la tentative des populismes. Fini l'argument selon lequel tout se décide sans le peuple. Maintenant c'est au peuple de s'exprimer !

C'est tout l'enjeu de l'élection européenne. Jamais une élection européenne n'aura été aussi importante !


Pour mener cette bataille, les socialistes et sociaux-démocrates, se sont réunis en Congrès à Rome. Une ville importante pour l'Europe puisque c'est dans cette même ville qu'il y a plus d'un demi-siècle a été signé le traité de Rome créant la Communauté économique européenne. En ce début février 2014, c'est une autre Europe qui a pris naissance à Rome : l'Europe des peuples !

Pour faire barrage aux casseurs du rêve européen à la fois aux populistes et aux conservateurs-libéraux, le Parti socialiste européen a investi un candidat de taille au leadership affirmé, en la personne de Martin Schulz.

Le PSE entre en campagne et entend bien faire la différence en menant la bataille politique à l'échelle de toute l'Union européenne. Car l'Europe c'est le projet commun des peuples qu'il faut poursuivre plus que jamais dans la mondialisation sauvage. L'Europe doit revenir à ses fondamentaux pour défendre le progrès des peuples, la démocratie, la liberté et la paix. La bataille sera politique et c'est au peuple de décider.

Le peuple veut-il vraiment revenir au nationalisme ? Pense-t-il qu'en défendant le chacun pour soi, les Etats européens seront de taille à lutter contre les géants qui apparaissent dans le monde ?

Le peuple veut-il une simple Europe des marchés ? Une Europe aux mains de la finance qui impose la réduction des services publics, qui met en concurrence les travailleurs en Europe pour baisser les salaires et les conditions de vie ? Une Europe bureaucratique qui oublie les peuples et ne pense qu'au marché ?

Est-ce cette Europe que veut le peuple ?


Martin Schulz défend, avec les socialistes et socio-démocrates, une autre Europe : l'Europe des valeurs, celles de la justice, de l'humanité, de la solidarité, une Europe démocratique et non bureaucratique, une Europe des droits pour les travailleurs, pour les minorités, pour l'égalité homme/femme.

Avec Martin Schulz c'est l'Europe de l'emploi qui investit au lieu de servir la finance. Le combat politique est lancé et ne nous trompons pas d'enjeu ! Il faut une mobilisation pour barrer la route aux casseurs de l'Europe : la droite et l'extrême droite. Pour cela il y a une alternative possible : voter pour les candidats socialistes et permettre ainsi l'élection de Martin Schulz ! Martin Schulz Président !

 

Philippe Allard 

 

La délégation française à Rome pour l'investiture de Martin Schulz :

1796426_10152318063243336_532308696_n.jpg

Rédigé par Philippe Allard

Repost 0
Commenter cet article

BERNARD 02/03/2014 23:31

Oui, enfin la social-démocartie c'est Hollande et son allégeance au monde de la finance et au Médef: pas vraiment de Gauche, ni socialiste non plus... Tout au plus du rosé bien allongé d'eau....!