L’extrême, la droite, la gauche de la gauche, on marche sur la tête !

Publié le 15 Août 2014

les-trois-singes-de-la-sagesse-fond-blanc-copie-1.jpgQue leur passe-t-il par la tête ?


Après quelques frondeuses en mal de notoriété, voilà que les mouches se font plus nombreuses à gauche …. Ça fait du bruit, ça énerve, et au final ça finit accroché à un attrape mouche …


Face aux difficultés économiques de la France dans un monde globalisé, la recette miracle serait d’accroître les déficits ! Ben voyons ! Et avec cela, certains espèrent retrouver le soutien des françaises et des français …. Dépenser sans compter serait la bonne recette ! Et gobe les mouches …


Mais les électeurs et les électrices ne sont pas aussi fous ! Qui peut accepter un truc pareil ? Accroître la dette serait le nouveau rêve français … qui peut croire cela ?
La dette s’accumule, les intérêts de la dette représentent déjà 56 milliards d’euros à rembourser par an … et la solution serait d’accroître encore la dette ! Allons-y gaiement … ouvrez les fenêtres … on peut jeter l’argent par la fenêtre … on s’en fout c’est de la dette ….
Et pourquoi ça rit dans les rangs au fond ? Sérieux ? Ben oui le petit monde de la finance peut se frotter les mains …. il va pouvoir davantage s’enrichir … et quand la France sera à genou, elle vendra les biens de famille !


Alors ce serait ça le remède … et ben comme ça il ne restera bientôt plus de solution … déjà qu’on a droit au plus grand n’importe quoi … venez voir …choisissez ma solution miracle …


A ma droite …un gesticulateur qui offre sans compter de l’argent aux riches et veut faire travailler plus les pauvres. Il croit même son retour arrivé … on va pouvoir vendre du papier … on s’en fout de la politique, les potins du jour sont à l’honneur … et que fait madame ? Madame va-t-elle rester ? A-t-elle un amant ? A quand son nouveau spectacle ? On pense que … on croit que …il se peut … quel cirque !


A l’extrême droite … la crieuse de bonne aventure lève la voix et s’y voit déjà… Elle aurait même commandé le carrosse que ça ne m’étonnerait pas … Il faut dire qu’avec elle, pour celles et ceux qui recherchent des recettes faciles, y a rien de plus simple … on ferme les frontières, on vire les étrangers, on revient au franc … on réécrit l’histoire de France et bientôt on pourra même revivre la guerre du feu … quel cirque !


A ma gauche maintenant … c’est le déficit qui est à l’honneur … dépensez, dépensons, dépensera qui voudra ce sont les autres qui paieront … quel cirque !


Au secours … Dans ce grand foutoir, François tient bon ! Et quand je pense que cet homme est impopulaire … lui qui tient la baraque … ils ne sont pas raisonnables …le monde marche sur la tête … François ne lâche rien ! Ne fait pas ton Sarko qui pour être populaire a laissé accroître la dette ! François parle aux Françaises et aux Français ! François mobilise !


Bien sûr que la dette ne fera que repousser et accroître le mal … ce n’est pas un remède mais un accélérateur de catastrophe !
Le remède c’est la capacité de la France à relever le défi des mutations actuelles. De nouvelles frontières sont à ouvrir …Comme la ministre de l’écologie, Ségolène Royal, le fait pour la mutation énergétique, il faut relancer la France dans les sciences. Même la façon de gouverner doit être revue… Les ors de la République nous endorment … l’Elysée doit être un laboratoire pour les nouvelles technologies … l’heure de la mobilisation est venue … et surtout pas le chant de la dette ! Combien d’entreprises à créer pour ces nouveaux chantiers ? Combien de talents pour relancer la France ? Combien de nouveaux domaines pour éclairer l’avenir ?


Laissons les mouches voler … la France mérite mieux …un avenir !


Philippe Allard

Rédigé par Philippe Allard

Repost 0
Commenter cet article

Philippe Gailhardis 16/08/2014 19:20

Ce que la vraie gauche reproche à Hollande, celle qui a voté pour son programme et aimerait bien qu'enfin il l'applique, ce n'est pas de ne pas creuser les déficits. C'est au contraire de continuer
à les creuser avec des "baisses de charge" sans contrepartie, recette appliquée par la droite depuis des lustres sans aucun succès et qui, comme chacun peut en juger, ne marche décidément pas.