La France décadente ?

Publié le 15 Février 2014

fe1a3856-2029-11e0-93cb-46064d2b5a84Depuis trente ans le monde se transforme … Internet bouleverse les échanges, permet aux populations de communiquer directement au-delà des frontières …

De nouvelles puissances se constituent et tout va vite, très vite … des accords commerciaux se multiplient. La Chine se déploie, la Russie s’affirme à nouveau forte de ses richesses naturelles. Des ensembles se créent sans les anciennes puissances. Sous nos yeux le monde se reconstitue.

 

Quel sera l’avenir de la France dans ce monde ?

 

Cela doit être la préoccupation principale des politiques, pour donner un avenir à la France dans ce nouveau monde du XXIème siècle.

 

Cette évolution peut faire peur et conduire à des replis, à des enfermements, à des cloisonnements, à des nostalgies et à la volonté de revenir au temps passé … celui qu’on présente comme un âge d’or … et qui a donné deux guerres mondiales …

C’est sur ce terrain que prospère Marine Le Pen. Elle le sait, le bouleversement fait peur alors allons-y parlons de la vieille France, construisons des châteaux-forts dans nos provinces pour empêcher le monde de venir à nous, fermons-nous, replions-nous sur nous même, revenons aux vieilles traditions, refusons de voir les évolutions du monde, restons bien chez nous … et plongeons dans la décadence !


Car c’est bien là tout le problème … soit la France aura la force de participer à cette évolution du monde, soit la France sera éliminée. On a vu dans l’histoire des civilisations disparaître …

Avec Marine le Pen c’est le retour à l’âge du feu …

Avec Marine le Pen la France est en danger !


L’élection européenne est un enjeu considérable pour notre avenir … La France a besoin de s’associer dans ce monde de grandes puissances … L’Europe doit devenir un espace qui compte, qui pèse. C’est d’ailleurs aujourd’hui la première puissance économique mondiale. Mais, elle ne pèse pas suffisamment faute d’une politique audacieuse, volontaire, unificatrice.

le-president-francais-francois-hollande-recoit-le-chef-du-p.jpgLes partis socialistes et sociaux-démocrates européens présentent une candidature commune pour gouverner l’Europe et permettre l’alternance.

Martin Schulz a la volonté de débarrasser l’Europe des règlementations inutiles pour se consacrer à l’essentiel et donner à l’Europe la voix qui doit être la sienne pour le progrès partagé, pour un développement durable, pour la liberté, pour la démocratie et pour la paix dans le monde.

 

Le 25 mai, aucune voix à gauche ne doit être perdue. Les questions de politique nationale ne sont pas l’enjeu de cette élection. 

 

Le 25 mai, il faut voter pour les candidatures socialistes, si on veut donner au Parlement la force de l’alternance.

 

Nous avons besoin d’une Europe forte dans ce monde en recomposition.

 

Le 25 mai, il faut un sursaut, un élan, un front d’avenir !

 

 

Philippe Allard

Rédigé par Philippe Allard

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article