Le mariage pour tous, une belle avancée pour la laïcité et l’égalité !

Publié le 26 Octobre 2014

Le_Rire_-_Separation_de_l-Eglise_et_de_l-Etat.jpgLe 17 mai 2013, la loi est adoptée instituant le mariage pour tous. Cette réforme portée par les socialistes fut l’objet d’une mobilisation forte des mouvements réactionnaires qui se poursuit encore.


Malgré cette contestation dans la rue, les ministres Christiane Taubira et Dominique Bertinotti ont été jusqu’au bout, soutenues par le Président de la République, François Hollande, et le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault.
Qui peut faire croire encore qu’il n’y a pas de détermination dans l’action menée ?

Cette loi est une belle avancée pour la laïcité, fondement de notre République. En ce domaine, comme pour toutes les autres valeurs de notre République, il ne faut pas en rabattre.
Depuis 1905, la France porte un idéal : permettre à chacune et à chacun de vivre la religion de son choix ou celui de ne pas en avoir, agnostique ou athée. C’est la liberté reconnue et donnée à tous.
Cela impose à chaque citoyenne et citoyen de France d’accepter et de respecter les choix de chacune et de chacun.


La sécularisation du mariage s’inscrit dans cet idéal républicain. Le mariage n’est pas une institution religieuse pour la République. Il peut le devenir si c’est un choix entre les époux mais cela n’est pas une obligation.
C’est tout le désaccord avec les mouvements religieux ou réactionnaires qui considèrent encore que le mariage ne peut s’inscrire que dans une union sacrée. Leur conception de la famille demeure traditionnelle dans le cadre d’une morale religieuse. Mais on est loin de la réalité de notre société. Le nombre de divorces en France rappelle que cette conception de la famille n’est plus une réalité d’aujourd’hui. Le mariage est une union entre deux personnes qui peuvent décider de le rompre selon les lois de la République.


Comme la loi sur le divorce hier, le mariage pour tous cristallise les passions parce qu’il touche à l’identité de notre société. Pour les progressistes, la République est laïque.


Le mariage pour notre République laïque est une union entre deux personnes qui s’engagent dans le cadre de la loi.
En conséquence, rien n’interdit à un couple de même sexe, s’il le souhaite, de choisir cette union. L’évolution de la société fait que l’homosexualité n’est plus aujourd’hui condamnée. De fait, des couples se sont constitués. Libre à eux de faire le choix de l’union qu’ils souhaitent.

Les socialistes avec le Président de la République ont eu raison de porter cette loi. Etre socialiste, être de gauche c’est assumer le progressisme. La société évolue, la loi doit accompagner cette évolution pour permettre à chacune et à chacun de se sentir bien dans notre société quelques soient ses origines, sa religion ou non, sa couleur de peau, son orientation sexuelle.

C’est le combat de la gauche !

Philippe Allard

Rédigé par Philippe Allard

Repost 0
Commenter cet article