Le P.S claque les populismes …

Publié le 13 Juin 2013

Convention EuropePour les populistes, l’Europe est le bouc émissaire idéal. C’est l’étranger, c’est l’ailleurs …


Pourtant, l’Europe est une construction politique nécessaire dans le nouveau monde en construction. Les cartes sont redistribuées, l’ancien monde prend fin et l’émergence des pays du Sud est une nouvelle donne incontournable. C’est une avancée si les peuples profitent du développement. Face aux volontés de puissance de la Chine ou de l’Inde, face aux Etats-Unis, les européens isolés auront de moins en moins de poids pour peser sur la gouvernance mondiale.


Mais l’Europe est aujourd’hui dominée par les droites. L’orientation qui est donnée n’est pas la bonne. Les choix inspirés par les politiques libérales nourrissent la colère des peuples et la montée des populismes.

L’enjeu n’est donc pas de détruire l’Europe, mais comme l’a indiqué le Président de la République, François Hollande, de gagner la bataille de la réorientation de l’Europe face aux droites européennes.  


Le Parti Socialiste a adopté à l’unanimité, des représentants des différentes sensibilités, un texte d’orientation pour mettre les politiques européennes au service de la croissance durable, de l’emploi et du progrès social.

Les socialistes sont prêts pour la bataille européenne. Ils n’ont pas peur d’affronter les droites européennes et les populismes. Ils appellent les Françaises et les Français à se rassembler et à soutenir dans un large vote le Président de la République pour Notre Europe.


Notre Europe c’est une Europe qui se dote de fonds propres pour se donner les moyens d’une politique volontariste, une Europe plus démocratique sur le rôle du Parlement et sur le contrôle des politiques monétaires et économiques, une Europe premier éco-continent de la planète, une Europe forte sur la défense d’une société de progrès social.  

 

Ensemble nous avons une bataille à mener pour la réorientation de l’Europe. Les socialistes rassemblés y sont prêts avec le soutien des Françaises et des Français, et de tous les progressistes européens.  

 

Philippe Allard

Rédigé par Philippe Allard

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Pat 13/06/2013 19:09

Quelle est cette Europe dont vous parlez?Celle de Robert Schuman ou celle des banquiers qui ont la mainmise sur les gouvernements?Et ne me parlez pas de populisme,trop facile alors qu’il s’agit de
l’intégrité des peuples qui n'ont comme seule perspective d’avenir: le remboursement de la dette,avec les sacrifices que l'on connaît.Quelle est cette Europe qui broie ses propres enfants ?
A-t-elle encore un sens alors que le capitalisme financier mondial crée du désordre, casse les peuples et les nations ?Pourquoi continuer à courber le dos alors que l’on nous assène chaque jour du
pire, avec comme seule perspective d’avenir le remboursement de la dette. C’est tout bonnement un appel à la révolte, c’est ignorer un certain passé,ce que l’Histoire a perpétué de malheurs.Cette
Europe là n'a pas d'avenir et se dirige même vers le pire.
http://lamouettepolis.wordpress.com/2011/11/02/reflexions-et-doutes/