Les riches ça suffit !

Publié le 7 Avril 2013

liberte.jpgNous marchons sur la tête ! Le monde est-il moins riche qu’hier ? Bien sûr que non, bien au contraire !

 

Et pourtant on voudrait remettre en cause les avancées sociales acquises chèrement au prix de longues luttes des ouvrières et des ouvriers.

Et pourtant les Etats s’endettent faute de ressources suffisantes pour financer la protection sociale qui coûterait aujourd’hui trop chère.

Et pourtant la faim dans le monde n’est toujours pas éradiquée.  Beaucoup trop de femmes et d’hommes ne peuvent pas accéder à la santé. L’éducation n’est pas à la portée de tous.

 

Est-ce ce monde que nous voulons ? Peut-on accepter cela ?

Non ! Alors où est le problème ?

 

Le problème est tout simple, il s’appelle : les riches ! Ces riches adulés par certains. Ces riches qu’il ne faut pas toucher. Ces riches qui ont le droit de s’enrichir toujours davantage en faisant travailler plus tous les autres et en laissant une grande partie dans la misère.  

Mais on ne peut rien … Ils sont partout pour le dire, pour le proclamer. Ils tiennent les médias, ils sont au sommet de l’Etat.

C’est vrai ça, si on touche à leur gros capital, ils ne seront pas contents et ils vont partir ! Les frontières sont ouvertes, il n’y a plus de règles …

C’est vrai ça, ils peuvent impunément mettre à l’abri leur capital dans les paradis fiscaux mais on n’y peut rien. On ne peut jamais rien …  

Voilà la pensée qu’on voudrait nous imposer. On ne peut rien faire !

 

Alors vraiment, on ne peut rien faire ? Alors vraiment, il faut accepter ?  

 

Mais si cela était, nous n’aurions pas pu bâtir la protection sociale dans nos pays. Si les peuples ne pouvaient rien faire, nous serions encore à l’âge féodal.

Bien au contraire, tout est possible avec la volonté des peuples. Avec la volonté, avec le courage, avec cette capacité d’indignation que nous rappelait si justement Stéphane Hessel. Ne nous en laissons pas conter. Car avant nous, combien de femmes et d’hommes ont été assez courageux pour dire NON et mener la lutte !

N’écoutons pas celles et ceux qui nous disent que rien n’est possible, qu’il faut laisser le monde tourner mal comme il est.

 

La démocratie voilà l’arme des peuples ! Il suffit d’oser dire non et se battre ! Il suffit d’oser refuser la fatalité ! Il suffit de mener la guerre contre les riches et dire maintenant ça suffit !

Comme l’a très bien dit la socialiste Ségolène Royal, en réagissant à l’affaire Cahuzac, il faut que « les riches arrêtent de se goinfrer » !

Ce n’est pas bon pour la santé du monde. Mais, ils ne le feront pas si nous n’avons pas la force de dire Stop ! Assez ! Ca suffit les riches ! 

 

C’est pour cela que nous sommes socialistes ! C’est un engagement clair ! Nous pensons que nous pouvons agir ! Nous pensons que nous avons la force du changement !

Allons socialistes ! Agissons ! Ne nous laissons pas abattre ! Soyons courageux en pensant aux luttes de celles et ceux qui nous ont précédé.

Cette réforme fiscale il nous la faut ! Cette lutte contre les paradis fiscaux c’est notre devoir de la mener jusqu’au bout ! La protection sociale on n'y touche pas, au contraire on l'améliore ! 

 

Philippe Allard

Rédigé par Philippe Allard

Repost 0
Commenter cet article

josyane Giuliano 27/08/2013 02:41

Agressée, violée, laissée pour compte depuis deux ans sans aucune ressource, j'ai lancé une pétition qui a été piratée, elle dérangeait, le Maire de la ville ou réside la jeune femme ainsi traitée
( pire qu'un chien ) pas même de couverture sociale, est un Mate Socialise et le violeur qui n'a jamais été punit est Marocain, ce n'est que vérité mais il ne faut pas le dire au risque de passer
pour raciste, deux ans sans aucune ressource, c'est long! vivre avec le souvenir d'un viol resté impuni, c'est dur, Si Mr Cahuzac sait quoi faire de son argent, qu'il sachent qu'il y a des
personnes qui ne mangent pas tous les jours à leurs faim, des personnes qui ne vivent pas, elles survivent! alors, oui prendre eux riches pour donner aux pauvres, il y a vraiment trop d'inégalités,
mais le pire c'est que ces personnes traînées dans la boue, on les fait taire, on les laisse crever de faim, le violeur coure toujours et coule des jours heureux dans le 16 ième arrdts de Paris, il
a pu se payer un avocat et acheter sa liberté!! il se moque bien de ce que devient la femme qu'il a violée, c'est VERITABLE HONTE, NOS GOUVERNANTS BRADE NOTRE PAYS ET LAISSE LES FRANCAIS DE SOUCHE
CREVER DE FAIM SANS POUVOIR SE SOIGNER!

Harmonie 08/04/2013 16:49

Tout à fait d'accord. Ségolène Royal avait anticipé mais qu'a fait le PS de SR ? Certains oublient les propos et prises de position de cette Grande dame alos que Hollande lui a "piqué" une partie
de son programme de 2007 et des primaires et on s'extasie devant un président mou ! Je n'adhère pas ! Qu'il fasse venir au gouvernement des gens vertueux, qui ont le sens du devoir plutôt que cette
pléthore d'incapables et de pervertis ! Assez de ce PS là !

L.M. ELORE 08/04/2013 14:34

Oui, juste avec ma petite force citoyenne, je me souviens du contrat de la nation 2012 de Ségolène Royal et où la mise à plat de la fiscalité, lutte contre la fraude du paragraphe 5 est un point
majeur qui interpelle et crée du lien fiscal entre tous nous interroge pour l'avenir du bien vivre ensemble.
Plus de mécenat peut encourager aussi les gros capitaux ... plutôt que de fuir ... A bientôt. LM ELORE

Harmonie 08/04/2013 12:45

FH avait annoncé que "son seul ennemi était.... la finance" et qu'a t-il fait depuis onze mois ? La loi sur le travail, à qui fait-elle plaisir, qui satisfait-elle ? le Médef. Toutes les décisions
prises par ce gouvernement vont en faveur des nantis. Il faut une affaire Cahuzac (PS)pour enfin penser que ce PS n'oeuvre pas pour les plus faibles. Ce gouvernement n'est pas de taille ! Les
riches resteront des riches. Beaucoup de ministres sont immensément riches, cela leur donne t-il tout pouvoir pour gérer le pays ?
Retour en arrière : sous Sarkozy - pour qui je n'ai aucune sympathie - le moindre évènement appelait une loi, ce qui était dénoncé par l'opposition d'alors et, que fait Hollande ? Il y a beaucoup à
dire sur la gestion des crises en France. Nous n'avons pas besoin de parler de "chocs" pour penser que rien ne sera fait pour rétablir l'ordre juste.