Vive la gauche de gouvernement !

Publié le 6 Novembre 2014

2014-05-26T084108Z_1635750058_GM1EA5Q1A9D01_RTRMADP_3_EU-EL.JPGPour la quatrième fois sous la Vè République, le Parti socialiste gouverne la France. Nous avons connu cela sous la Présidence de François Mitterrand par deux fois, mais avec des défaites aux législatives. Puis les socialistes, sous la Présidence de Jacques Chirac ont gouverné une troisième fois avec Lionel Jospin dans le cadre d’une cohabitation.
Le Parti socialiste est le parti de gouvernement de la gauche, mais le fonctionnement du parti nous prépare-t-il suffisamment à gouverner ?
Notre fonctionnement se nourrit des batailles de Congrès, où il faut diviser pour se compter. Ce fonctionnement cadre-t-il sérieusement avec  l’exercice du pouvoir ?
Il nous faut revoir notre fonctionnement et travailler pour la France.

Le Parti socialiste doit devenir un réel parti de gouvernement, c’est nécessaire pour donner à la parole politique sa cohérence et sa force.
Il ne s’agit pas de se battre sur des positionnements internes mais de préparer l’action gouvernementale dans tous les domaines. Les batailles entre courants sont notre faiblesse. La situation actuelle en révèle l’ampleur. Les querelles actuelles seront les larmes de demain.
Mettons-nous au travail pour répondre aux enjeux contemporains sans renier nos valeurs communes.
Nous avons beaucoup à faire pour enrichir le travail réalisé par le gouvernement et préparer l’avenir.

Beaucoup d’actions sont menées par l’équipe socialiste au pouvoir dans un contexte difficile. Nicolas Sarkozy a laissé une lourde ardoise et l’appareil productif français doit être soutenu.
Comme hier la révolution industrielle a transformé les sociétés, la mondialisation actuelle bouleverse le monde. Des villes gigantesques se constituent, de puissantes sociétés jaillissent, les peuples sont mis en concurrence, les informations circulent, les populations se déplacent, l’argent roi n’a plus de frontières.
Dans ce monde en transformation, les socialistes dirigent l’Etat. Les recettes, les discours, les positionnements d’hier, tout est remis en question. Reste toutefois nos valeurs à défendre pour un monde plus humain et plus juste. 

Nous avons cette force, la force de notre engagement. Alors au travail !

 

Philippe Allard

Rédigé par Philippe Allard

Repost 0
Commenter cet article